Vous avez trouvé un bébé cafard ? Il est temps d’agir RAPIDEMENT !

Il n'y a rien de mignon dans un bébé cafard. Et pas le temps de traîner. Si vous en avez découvert un, vous devrez agir. Pourquoi ?

Parce que même un seul bébé cafard peut signaler un problème beaucoup plus grave. Un souci du type que vous voudriez résoudre avant que le problème ne se propage. En prenant certaines mesures maintenant, vous protégerez non seulement votre maison, mais peut-être la santé de votre famille.

Voyons ce que signifie trouver un bébé cafard, d'où il vient et s'il peut s'agir d'un autre type d'insectes. S'il s'agit d'un cafard et qu'il y a d’autres petits cafards, nous verrons également comment y faire face. Prêt ? Attaquons-nous de front à un problème pas si petit que ça !

N'oubliez pas que lorsque vous utilisez des insecticides, l'étiquette des produits est la clé – lisez et suivez attentivement les instructions, non seulement pour votre propre sécurité, mais pour vous assurer que chaque traitement est aussi efficace que possible.

Voici la première des trois ressources pour vous aider à identifier et à traiter les bébés cafards. Pour en savoir plus, consultez également «À quoi ressemblent les bébés cafards?» ici. Et «Photos de Bébés Cafards: Un Guide Visuel Simple», ici.

Première étape: comprendre les enjeux

Les bébés cafards peuvent être nocifs

Grands ou petits, les cafards ne sont pas des créatures que vous voulez avoir dans votre maison. Les cafards sont des insectes assez dégoûtants. Et les bébés entraînent les mêmes risques que leurs homologues adultes. Ils passent leur temps à ramper dans des endroits terriblement sales et à manger des choses pourries et horribles. En conséquence, ils ramassent toutes sortes de bactéries, virus, moisissures, champignons et vers, qu'ils déposent ensuite ailleurs.

Si cela vous fait penser que les cafards mettent votre famille en danger d’intoxication alimentaire, vous avez raison.

Alors que le bébé cafard que vous avez repéré se glisse sur le comptoir de votre cuisine la nuit, il laisse derrière lui une multitude de bactéries pathogènes. Et quand il entre dans votre garde-manger pour manger votre nourriture, il fait autre chose: il défèque. Il défèque partout. Sur vos étagères, sur les murs et dans la nourriture elle-même.

Si vous avez deviné que cela expose votre famille à un risque d’intoxication alimentaire, vous avez raison. Et ce n’est pas tout. Ses excréments et sa peau peuvent devenir aéroportés, déclenchant des crises d'asthme et des allergies. Cela peut même provoquer de l'asthme chez vos enfants.

C’est pourquoi vous ne devez même pas avoir un seul bébé cafard dans votre maison. Mais à propos de ce volet, il y a encore plus de mauvaises nouvelles. Parce qu'il n'y a jamais, jamais un seul bébé cafard. Il y en a probablement des centaines, ainsi que beaucoup de cafards adultes, bien tapis à l’abri des regards.

Et pour comprendre pourquoi, et comment les combattre avec succès, vous devez d'abord en savoir un peu plus sur les cafards adultes, leurs capacités de reproduction impressionnantes et comment le bébé cafard que vous avez repéré (avec sa horde de frères et sœurs) est né.

Il y a probablement plus de bébés cafards que vous ne le pensez

Comme les autres insectes, les cafards sont des créatures pondeuses. Les femelles pondent leurs œufs dans un sac à œufs appelé oothèque, qui contient plusieurs œufs de cafard – entre 14 et 48, selon l'espèce. Bien que certains des œufs n'éclosent pas, chaque œuf produit un seul bébé cafard (connu sous le nom de nymphe de cafard), créant de nombreux petits cafards chaque fois que la femelle pond.

En fait, certains cafards se reproduisent si bien que les femelles n’ont même pas besoin de compagnon.

Au total, elle produit entre 6 et 30 coques d'œufs sur un cycle de vie qui dure généralement moins d'un an, ce qui peut signifier des centaines de bébés cafards d'une seule femelle. Mais il y a rarement une seule femelle. Il y a en a beaucoup. Toutes se reproduisent au même rythme remarquable.

C’est ce qui fait qu’une infestation de cafards a lieu si rapidement. En fait, certains cafards se reproduisent si bien que les femelles n’ont même pas besoin de compagnon. Comment les cafards se propagent-ils ? Ils se répandent vite.

Deuxième étape: identifier les insectes

Vous voyez un insecte sur le comptoir.

Bien que ressemblant à un cafard dans son apparence et ses mouvements, il est sans ailes et plus petit que les autres cafards que vous avez vus dans le passé. Il peut également avoir une couleur différente. Peut-être même une forme légèrement différente. Est-ce un bébé cafard ? Un scarabée ? Ou pourrait-ce être quelque chose d'autre ?


Pour le savoir, enfilez une paire de gants et essayez d'en attraper ou d'en tuer un si vous le pouvez. Examinez-le de près, en le comparant aux nymphes de cafards communes ci-dessous.

Blatte bébé germanique pour l'identification des cafards, vue latérale

Blatte bébé américaine pour l'identification des cafards, vue latérale

Blatte bébé orientale pour l'identification des cafards, vue latérale

Blatte bébé rayée pour l'identification des cafards, vue latérale

Quatre espèces de blattes communes en France de gauche à droite: la blatte bébé germanique, blatte bébé américaine, blatte bébé orientale et blatte bébé rayée.

Pour plus d'aide sur l'identification des cafards, ainsi qu'une collection spéciale de photos de bébés cafards, voir À quoi ressemblent les bébés cafards ? et Photos de Bébés Cafards : Un Guide Visuel Simple.

Troisième étape: débarrassez-vous de vos bébés cafards et assurez-vous qu'ils ne reviennent pas

Une fois que vous avez déterminé que vous avez réellement un problème de bébé cafard, vous devrez vous en débarrasser rapidement. Alors prenez des précautions pour les empêcher de revenir.

Mythes courants

Commençons par dissiper certains mythes courants sur les cafards.

Mythe n°1: la taille compte

Certaines personnes pensent à tort que plus le cafard est gros, plus le problème est grand. Ce n'est tout simplement pas vrai. Même le plus petit bébé cafard peut être porteur de maladies et excréter des allergènes, et le faire aussi bien que le plus gros cafard.

Mythe n°2 : Une maison propre garantit que vous n’aurez pas de cafards

Vous n'êtes pas non plus nécessairement en sécurité simplement en gardant votre maison propre. Alors que les cafards préfèrent les maisons sales car il est plus facile d'accéder à la nourriture et aux cachettes, s'ils peuvent entrer et trouver de la nourriture, de l'eau et un abri, ils envahissent également les maisons propres.

Mythe n°3 : les cafards sont invincibles

Non. Les cafards ne sont pas invincibles.

Ils peuvent être tués puis gérés. Ils ont même des ennemis naturels comme les mille-pattes et les guêpes qui peuvent déjà aider à réduire leur nombre. Et ne croyez personne qui vous dit que les cafards peuvent vivre des décennies. Même les cafards avec la plus grande longévité atteignent à peine deux ans.

Que retenir de tout ça ? Vous pouvez être débarrassé des cafards pour toujours si vous comprenez à quoi vous êtes confronté et prenez des mesures intelligentes maintenant.

Action 1 : Assainissement et exclusion

Vous devrez commencer votre plan d’action en rendant votre maison moins attrayante et accueillante pour les cafards, y compris les adultes. Moins d'insectes entreront, moins d'entre eux survivront et se reproduiront, et certains qui entreront peuvent tout simplement partir. Ne négligez pas cette étape ou vous risquez de vous retrouver face au même problème de bébé cafard à maintes reprises :

  • Nettoyez soigneusement votre maison. Ne laissez pas la nourriture traîner. Nettoyez votre cuisine tous les soirs après le dîner. Si votre animal ne termine pas sa nourriture, rangez-la quelque part au lieu de la laisser de côté. Nettoyez les déversements et les miettes. Pendant que vous nettoyez, vous pouvez même aspirer des cafards et des oothèques (les poches d'œufs pondues par les cafards femelles) et les sceller dans votre poubelle extérieure.
  • La même chose s'applique à l'eau (que les cafards doivent boire). Videz l'eau stagnante la nuit. Ne laissez pas l'eau s'accumuler dans vos éviers ou sur vos comptoirs. Réparez la plomberie qui fuit et recherchez les sources de condensation, qui peuvent autrement fournir beaucoup d'eau aux cafards.
  • Ne leur donnez pas d'endroits où se cacher : ramassez le désordre à l'intérieur et à l'extérieur de la maison. S'ils vivent à l'intérieur de vos petits appareils électroménagers (par exemple, un grille-pain), mettez-les dans un sac et mettez-les au congélateur pendant cinq jours, puis sortez-les et nettoyez-les. Les blattes ne peuvent pas résister à un froid extrême.
  • Ne les laissez pas entrer. Scellez les trous ou les fissures où ils pourraient pénétrer. Vérifiez les plinthes, les tuyaux, les portes et les fenêtres.
  • Et même si vous avez peut-être utilisé des appâts dans le processus d'extermination, n'oubliez pas d'en garder quelques-uns à portée de main et de les vérifier périodiquement pour vous assurer qu'ils fonctionnent toujours pleinement.

Action 2 : Extermination

Après avoir jeté les bases des travaux d’assainissement et d’exclusion, il est temps de s’attaquer durement aux intrus.

Vous ferez cela d'une, ou peut-être de deux manières : en les tuant (absolument) et en leur enlevant la capacité de se reproduire (éventuellement). Dans les deux cas, vous devrez agir rapidement, avant que le problème ne s'aggrave. Et vous devrez utiliser des produits de lutte contre les cafards sous forme d’insecticides et d’appâts.

En option, vous pouvez également faire appel à une société de désinsectisation possédant de l'expérience et des compétences dans l'utilisation de ces produits pour traiter votre problème de cafards.

Si vous allez le faire vous-même

Si vous allez effectuer le traitement vous-même, vous devrez évaluer honnêtement la gravité de votre problème de cafard, puis vous renseigner sur certains produits chimiques et leur utilisation. Nous allons vous donner quelques notions de base ici, puis approfondir les détails sur d'autres pages.

Avis de non-responsabilité : Cette page est strictement à des fins d'information. Lorsque vous utilisez des insecticides, gardez à l'esprit que l'étiquette est la clé. Les insecticides doivent être appliqués correctement et en toute sécurité en cas de besoin, et conformément aux lois en vigueur en France.

Alors. Deux types généraux d'insecticides sont considérés comme les meilleurs pour les infestations de blattes et doivent être utilisés ensemble :

  1. Pour les nymphes, utilisez des régulateurs de croissance des insectes, appelés RCI. Ils inhibent la croissance des insectes, donc si un bébé cafard mange du RCI, il ne grandira pas.
  2. Pour les adultes, utilisez un insecticide formulé pour les blattes ou un produit naturel comme l'acide borique ou la terre de diatomée. Gardez à l'esprit que même les traitements naturels contre les blattes comportent des risques et vous devez vous renseigner sur chaque produit avant utilisation.
  3. Les ingrédients actifs à rechercher sont l'abamectine, la cyfluthrine, la cyperméthrine, la deltaméthrine, le dinotéfurane, le fipronil, l’hydramethylnon, l'imidaclopride, l'indoxacarbe et la perméthrine. Ils se présentent sous forme de poudres, de liquides et de gels et peuvent être appliqués directement sur les surfaces (pas sur les comptoirs, les murs ou les planchers exposés) ou placés dans des appâts disposés le long des plinthes ou dans des armoires ou des coins.

Si vous allez appeler un professionnel

Si vous avez une infestation sévère de cafards ou si vous pensez en avoir une, nous vous recommandons d'appeler une société de désinsectisation. Les professionnels sont dotés de connaissances et d'équipements spéciaux ainsi que d'années d'expérience. Même si vous pensez que vous voudrez peut-être le faire vous-même, un professionnel peut faire une inspection pour vous et vous faire savoir à quoi vous avez vraiment affaire.

Il est temps d’agir !

Vous disposez désormais de suffisamment de connaissances pour identifier ce petit insecte qui traverse votre maison. S'il s'agit d'un bébé cafard, vous saurez ce qui est en jeu et ce que vous devrez faire. Bonne chance, bonne chasse aux insectes et profitez de votre maison sans parasites !

Questions fréquemment posées

Combien de bébés les cafards ont-ils à la fois ?

Selon le type de cafards, le nombre d'œufs (et de futurs nouveau-nés) qu'une femelle peut produire chaque fois qu'elle pond un sac d'œufs varie considérablement. Pour les blattes rayées, il est d'environ 18. Pour les blattes orientales et américaines, environ 16. Et pour les blattes germaniques, jusqu'à 50.

Consultez le guide complet sur les bébés cafards pour en savoir plus.

Combien de bébés un cafard peut-il avoir au cours d'une vie ?

Les blattes peuvent produire beaucoup de cafards juvéniles. Les blattes américaines, par exemple, peuvent pondre en moyenne 1 poche d'œufs par mois, chacune contenant 16 œufs. Les blattes germaniques peuvent pondre une seule poche d'œufs par mois, chacune contenant jusqu'à 50 œufs. Au cours d'une vie, une seule blatte américaine femelle produit généralement 150 bébés blattes, tandis qu'une seule blatte germanique femelle peut en produire jusqu'à 350.

Combien de bébés cafards peut-on avoir dans une maison ?

Tant qu'ils ont accès à de la nourriture et de l'eau et que leur nombre n'est pas contrôlé par vous ou par des prédateurs naturels, il n'y a pas de limite au nombre de bébés ou de cafards adultes qui peuvent infester une maison.

Les bébés cafards peuvent-ils voler ?

Non. Les bébés cafards naissent sans ailes. Et si certaines espèces sont capables de voler à l'âge adulte, comme les nymphes, leurs ailes sont soit inexistantes, soit trop sous-développées pour rendre le vol possible.

Les bébés cafards sautent-ils ?

Non. De nombreuses espèces de bébés cafards peuvent bouger rapidement, mais leurs pattes ne sont pas faites pour sauter.

Les bébés cafards mordent-ils ?

Ils pourraient vous mordre, mais les cafards essaient pour la plupart d'éviter un contact aussi rapproché et dangereux avec les humains. Les morsures de bébés cafards se produisent, mais pas très souvent.

Les bébés cafards sont-ils blancs ?

Parfois. Lorsqu'il vient d'éclore, un bébé cafard est brièvement blanc, puis à nouveau brièvement blanc à chaque fois qu'il mue.

Comment s'appellent les bébés cafards ?

Les bébés cafards depuis leur éclosion jusqu'à leur stade final de croissance sont connus sous le nom de nymphes de cafards.

Autres Guides Sur Les Cafards

Vous avez envie d’avoir plus d’informations sur les cafards ? Consultez nos autres guides détaillés pour vous aider à faire face à vos problèmes de parasites.

Vous vous demandez quels sont les meilleurs moyens de vous débarrasser des cafards ? Parfait, vous êtes au bon endroit! Dans[…]
Vous vous demandez si les cafards mordent ou sont dangereux ? Nous avons vos réponses ! Dans ce guide Blanee, vous apprendrez[…]

Vous avez des problèmes avec des insectes ou des rongeurs ? Recherchez les réponses à vos questions !

GUIDES ESSENTIELS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *