Les cafards en France peuvent-ils voler, sauter ou nager ?

Vous vous demandez ce que les cafards en France peuvent et ne peuvent pas faire ?

Vous êtes au bon endroit !

Dans ce guide, vous apprendrez :

  • L’anatomie d’un cafard
  • Si les cafards en France peuvent voler, nager ou sauter
  • Quelles maladies les cafards propagent
  • Et bien plus !

Les cafards….

Ce sont les invités les plus grossiers et peut-être les plus indésirables de tous les temps. La simple vue d’un cafard rampant sur le sol de votre évier ou de votre cuisine vous donne la chair de poule par dégoût.

Mais que cela nous plaise ou non, les cafards aiment se trouver à l’intérieur de nos maisons. Si vous voulez vraiment vous en débarrasser pour de bon ou du moins au premier signe de leur présence, il est important de connaître d’abord votre ennemi.

Quelle est l’histoire des cafards ?

Les cafards sont parmi les plus anciens organismes vivants à avoir marché (rampé) sur la Terre. Ils habitent cette planète depuis la période carbonifère, il y a environ 320 millions d’années. Ils sont classés comme des insectes dans l’ordre des Blattodea. Ce sont des survivants naturels qui peuvent s’adapter de manière impressionnante à presque tous les types de milieux de vie.

Les blattes sont essentiellement des organismes à sang froid. Ils passent près de 75% de leur temps à se reposer et peuvent survivre sans nourriture pendant un mois entier et à une température inférieure à 0 degré Celsius. Il existe près de 5000 espèces connues de cafards et ces parasites peuvent atteindre 15 centimètres de longueur (en Amérique du Sud).

Quelle est l’anatomie du cafard ?

Les cafards peuvent se déplacer à près de 5 kilomètres à l’heure et peuvent se cacher facilement dans les crevasses les plus étroites, même lorsque vous êtes encore à quelques mètres d’eux. Ils peuvent se déplacer rapidement dans des endroits sombres et peuvent se déplacer encore mieux dans des environnements bien éclairés.

Comment ?

Voici un aperçu de l’anatomie de ces monstres à six pattes :

On dit qu’un cafard peut vivre jusqu’à une semaine sans sa tête. Mais cela ne signifie pas que sa tête n’a pas du tout d’utilité dans sa quête de survie. La tête du cafard comprend ses yeux, sa bouche et ses antennes.

  • Yeux de cafard : Les blattes sont équipées de deux yeux composés, comprenant chacun 2000 lentilles. Les humains, par contre, n’ont qu’une lentille dans chaque œil.
  • Bouche de cafard : La bouche de ces insectes est assez flexible et peut facilement se déplacer d’un côté à l’autre. Outre la mastication, la bouche du cafard est également capable de sentir.
  • Antennes de cafard : Les antennes, en revanche, sont les soi-disant palpeurs de l’insecte qui aident la bouche à sentir.
  • Pattes de cafard : Les cafards ont six pattes très sensibles qui peuvent repousser lorsqu’elles sont perdues.
  • Abdomen de cafard : L’extrémité arrière de leur abdomen comprend deux appendices appelés cerci équipés d’organes sensoriels capables de détecter les moindres perturbations de l’air ambiant. Comme beaucoup d’insectes, les cafards sont capables de respirer à travers leurs spiracles qui sont situés sur les côtés de son abdomen.

Compte tenu de leur morphologie, ils sont vraiment difficiles à tuer ! Pourquoi ? 


Les cafards ont des exosquelettes extrêmement solides et flexibles, ce qui les rend presque impossibles à écraser, leur permet de résister au piétinement le plus ferme ou au journal le plus dur. Ils peuvent également s’aplatir pour s’intégrer dans des espaces restreints et des crevasses, ce qui facilite leur escapade.

Les cafards peuvent-ils vivre sans leur tête ?

Oui, les cafards peuvent vivre environ un mois sans leur tête. En effet, les cafards n’ont pas besoin de leur tête pour respirer et ils n’ont pas besoin de beaucoup de nourriture pour survivre.

Une fois leur tête perdue, les cafards resteront assis en attendant de mourir. Ce n’est pas la meilleure façon de faire, mais vivre sans tête est assez intéressant !

Taille et régime alimentaire de la plupart des cafards

Les blattes sont considérablement petites (5 centimètres). Cependant, elles sont tout à fait capables de faire des ravages à l’intérieur de votre maison, surtout lorsque rien ne les empêche de faire croître une armée entière.

Les blattes sont omnivores, ce qui signifie qu’elles se nourrissent et mâchent presque tout, même vos vêtements préférés. Comme les moustiques, elles sont porteuses d’une grande variété d’organismes pathogènes qui peuvent causer différentes maladies telles que la fièvre typhoïde, le choléra, la dysenterie, la lèpre et les salmonelloses, entre autres.

Combien existe-t-il d’espèces de cafards en France et dans le monde ?

Il existe environ 4 600 espèces connues de cafards dans le monde.

En France, on retrouve principalement 4 espèces de cafards :

  • Blatte germanique (Blattella germanica) : La blatte germanique (brune) est l’espèce la plus commune en France. Actuellement, elle est présente sur tous les continents mis à part l’Antarctique. C’est le mauvais cafard que vous ne voulez pas avoir dans votre maison. Il présente un risque sanitaire pour l’homme. En effet, il peut transmettre plusieurs agents pathogènes et provoquer des réactions allergiques chez les habitants. Lorsque les infestations s’aggravent, ces cafards sont connus pour piquer les humains !
  • Blatte orientale (Blatta orientalis Linnaeus) : Seconde espèce la plus souvent rencontrée dans les habitations après la blatte germanique, ce cafard de couleur noire se trouve principalement à l’extérieur mais peut trouver refuge dans les sous-sols et les vides sanitaires lorsque la température baisse.
  • Blatte rayée (Supella longipalpa) : Ressemblant à la blatte germanique, la blatte rayée peut être identifiée par les bandes sur son corps. Également similaires à ceux de la blatte germanique, les excréments de la blatte rayée peuvent provoquer de graves réactions allergiques chez les habitants.
  • Blatte américaine (Periplaneta americana) : C’est une espèce très commune au Canada. Parce que ces cafards ont tendance à entrer dans les maisons par les égouts, ils transmettent de nombreuses maladies et peuvent être dangereux pour la santé humaine.

Les cafards peuvent-ils voler ?

De nombreuses espèces de cafards, en particulier celles que l’on trouve couramment à l’intérieur des maisons, ont des ailes. En atteignant le stade adulte, les cafards auront déjà des ailes fortes qu’ils pourront utiliser pour voler, mais uniquement sur de courtes distances. Cependant, ces insectes n’aiment pas vraiment voler. En fait, ils utilisent rarement leurs ailes même lorsqu’ils sont confrontés à un danger imminent.

Certaines espèces de blattes volent, mais ce n’est pas le cas de la majorité des cafards.

Les cafards peuvent-ils sauter ?

Ce n’est pas parce qu’ils ont six pattes apparemment flexibles que ces insectes peuvent sauter. Les pattes des cafards ne sont pas conçues pour sauter.

Cependant, il y a une exception : la blatte sauteuse présente en Afrique du Sud. Mais cette blattes n’est sont pas classée comme nuisibles domestiques et son habitat se trouve dans des terrains de haute altitude avec beaucoup d’herbe.

Les cafards peuvent-ils nager ?

Les cafards ne peuvent pas nager et ne le font pas mais ils flottent. Ils sont extrêmement légers et la structure de leur corps leur donne la capacité de flotter sur l’eau. Leurs spiracles, l’organe respiratoire des blattes situé le long des côtés de leur abdomen, sont fermés afin que l’eau ne puisse pas pénétrer dans leur corps. Ils peuvent être entièrement submergés et survivre jusqu’à 40 minutes.

Autres Guides Sur Les Punaises De Lit

Vous avez envie d’avoir plus d’informations sur les punaises de lit ? Consultez nos autres guides détaillés pour vous aider à faire face à vos problèmes de parasites.

+33663996241AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentation AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentationIl est relativement facile de savoir si vous avez une infestation de punaises de lit. Elles laissent derrière elles leurs excréments et leurs peaux de mue. Comme les autres insectes parasites, les punaises de lit doivent muer.La mue de l’exosquelette des punaises de lit se produit parce qu’elles deviennent trop grandes pour […]
+33663996241AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentation AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentationIl y a du vrai dans le dicton «connais ton ennemi». Plus vous en saurez sur les punaises de lit, leur comportement et leur vie, plus il sera facile de les éradiquer.Les punaises de lit connaissent trois étapes principales durant leur croissance : œuf, nymphe et adulte. Les œufs mettent 6 à […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *