Cafards dans votre maison : comment s’en débarrasser ?

Vous avez des cafards chez vous ? Soyons clairs : vous avez du pain sur la planche et vous voulez sans doute mener à bien votre mission.

Ces insectes sont faciles à détecter, peuvent être difficiles à éliminer, et s’ils se sont installés dans votre maison, vous devez les éliminer dès que possible, avant que le problème ne s’aggrave.

Jetons un coup d’œil au cafard de maison commun, pourquoi il a choisi votre maison, comment l’expulser correctement et, surtout, comment lui dire au revoir pour de bon.

Allons-y !

Qu’est-ce qu’un cafard de maison ?

Si vous en avez chez vous, vous êtes déjà bien trop familier avec les cafards vilains et dégoûtants qui se baladent dans votre maison.

Mais que sont exactement les «cafards domestiques» qui sévissent dans votre maison ? Vous pensez peut-être que vous le savez déjà, mais il s’avère que le vôtre peut être très différent de celui de votre voisin.

Les cafards domestiques peuvent être l’une des nombreuses espèces de blattes connues pour cibler les habitations humaines. Ils diffèrent des cafards qui vivent entièrement à l’extérieur et peuvent rapidement causer de gros problèmes si vous les laissez s’installer à l’intérieur.

D’autres nuisibles infestent aussi nos maisons, bien sûr. Mais ce qui rend les cafards de maison particulièrement difficiles à traiter, c’est leur comportement. Parce que, eh bien, ils sont plutôt intelligents.

Ils se cachent extrêmement bien. Si bien, qu’en fait, vous ne savez peut-être pas combien il y en a vraiment. Et quand vous essayez de les tuer (du moins comme le font la plupart des gens), ils déjouent sournoisement vos tentatives de les éliminer, non pas tant en tant qu’individus, mais en tant que groupe.

Ils sont également physiquement talentueux, ce qui rend leur élimination (ou garder la garder la tête froide face à eux) encore plus difficile. La plupart des cafards de maison sont rapides, certains peuvent nager, et oui, certains peuvent même voler. Parfois jusqu’à vous.

Les différents types de cafards de maison (petits et grands)

Si vous deviez faire appel à une société de désinsectisation pour résoudre votre problème de cafard, la personne chargée du traitement commencerait par déterminer le type de cafard qui infeste votre domicile. Vous devez faire cela également car différents cafards nécessitent des approches (quelque peu) différentes.

Au total, il existe 4 principaux types de cafards domestiques susceptibles de vous harceler, ainsi que quelques autres qui peuvent être entrés par erreur.

Pour identifier et traiter les cafards dans votre maison, il peut être utile de les regrouper par taille – petite et grande. Voyez si vous pouvez reconnaître le vôtre ici :

Petits cafards : envahisseurs dans la maison qui se multiplient rapidement

Vous pourriez penser que les gros cafards causent les plus gros problèmes, mais non – en matière de destruction pure, les petits cafards battent les grands haut la main. Les petits cafards sont les envahisseurs riquiquis du monde des cafards. Ils ont trouvé votre maison exprès, ils sont implacables à prendre le relais et ils ne partiront pas tant qu’ils n’auront pas détruit une grande partie de ce que vous avez.

Si les cafards de votre maison sont petits, ce sont probablement des blattes rayées ou germaniques. 

Blattes de maison germaniques

Les blattes germaniques mesurent environ 1.25 centimètre de long, sont de couleur brun clair et ont deux lignes sombres qui descendent verticalement le long du dos. Elles ont également de longues ailes semi-transparentes qu’elles utilisent occasionnellement pour de courts vols. Elles aiment les cachettes chaudes et humides. Les cuisines et les salles de bains sont leurs préférées.

Blattes de maison rayées

Les blattes rayées sont de taille similaire aux blattes germaniques, mais de couleur plus foncée. Leur caractéristique distinctive est une paire de bandes brun clair qui s’étendent horizontalement sur le dos. Les mâles ont de longues ailes tandis que celles des femelles sont courtes. Elles aiment les cachettes chaudes mais plus sèches.

Grands cafards : les colonisateurs de la maison ont pris votre maison pour un égout

Les grands cafards sont des créatures opportunistes qui n’ont pas cherché à trouver votre maison. Au lieu de cela, ils l’ont confondu avec un égout ou un tas de compost, puis ont décidé de rester pour la nourriture et l’eau en quantité suffisante, ainsi que pour l’abri confortable que vous appréciez tant.

Les grands cafards de la maison infiltreront votre maison au fil des saisons. Ils pourraient également se frayer un chemin chez vous lorsque la construction de routes à proximité bouleverse leurs repaires dégoûtants habituels. Entre le moment où ils entrent et le moment où vous vous en débarrassez, ils terrifieront vos enfants, ramperont sur vous la nuit et iront aux toilettes partout avec vos affaires.

Les grands cafards de la maison :

Blattes américaines

Blatte américaine adulte, nymphe et poche d’oeufs à côté d’un penny pour l’échelleBlattes américaines: Énormes (+5 centimètres), brun rougeâtre et ailées. Moche. Ils volent parfois.

Blattes orientales

Blatte orientale adulte, nymphe et poche d’oeufs à côté de penny pour l’échelleBlattes orientales : Moyenne (2.5 centimètres), noir brillant (ou brun très foncé) et se déplaçant lentement. Souvent confondu avec des coléoptères. Les ailes des mâles ne couvrent qu’environ 2/3 de leur dos. Ces blattes ne volent pas.

Bébés cafards de maison

Les bébés cafards ressemblent beaucoup aux cafards adultes, mais n’ont pas d’ailes jusqu’à ce qu’ils les développent plus tard. Bien que minuscules, ils ne sont pas moins dangereux et destructeurs. Si vous voyez beaucoup de cafards ou de petits œufs de cafards, sachez que votre maison peut être dans une phase d’infestation très active.

Envahisseurs accidentels

Certains cafards ne trouvent pas votre maison vraiment très attrayante, mais ils entrent parfois de toute façon. Contrairement aux cafards de maison ci-dessus, ils ne se reproduiront pas à l’intérieur et n’infesteront pas votre maison. Laissés seuls, ils risquent de mourir sans votre aide.

La blatte forestière ambrée

Également nommée blatte forestière ambrée, cette blatte a une couleur brun clair. Elle a une apparence proche de celle de la blatte germanique qui, elle, est un véritable ravageur sévissant dans nos maisons ! Il existe toutefois quelques différences entre les deux types de blattes. Tout d’abord, d’un point de vue comportemental : la blatte germanique est nocturne, tant que la blatte forestière est diurne. La blatte germanique se distingue par ses deux bandes noires sur la tête. La blatte forestière est plutôt habile pour voler contrairement à la blatte germanique.

Guide simple : Comment se débarrasser définitivement des cafards dans votre maison

Vous avez déjà identifié le type de cafards qui vous embêtent ? Bon. Il est temps de se mettre au travail.

Vous commencerez par des produits et des techniques qui fonctionnent contre n’importe quel cafard domestique, puis vous les ajusterez pour cibler l’espèce qui sévit chez vous.

Voici les étapes :

S’équiper

Étape 1 : Achetez un ensemble de pièges collants

Les pièges collants sont le dispositif de lutte antiparasitaire le plus simple du marché et parmi les plus efficaces. Ils attirent les cafards avec un parfum naturel ou une phéromone, puis les piègent avec une colle spéciale.

Vous pouvez utiliser des pièges collants comme le font la plupart des gens de façon permanente et étendue afin d’en faire des machines à tuer impitoyables. Ou comme le font les agents de désinsectisation – en tant qu’outils de collecte d’informations.

Si vous optez pour la dernière approche (et nous vous recommandons de le faire), vous poserez des pièges à de nombreux endroits, puis compterez et enregistrerez systématiquement les cafards éliminés par chaque piège. En utilisant des pièges collants de cette façon (en tant qu’instrument de surveillance), vous découvrirez exactement où les cafards sont les plus actifs. Et vous saurez exactement où les frapper fort.

Les pièges collants sont généralement vendus par lots de 8 à 12. Vous pouvez acheter un seul ensemble si vous voulez simplement tuer les cafards, mais vous aurez besoin de plus de pièges pour bien appliquer la méthode de surveillance.

Pour en savoir plus sur l’achat et l’utilisation de pièges collants pour cafards, cliquez ici.

Étape 2 : Achetez un pack d’appât en gel

Les appâts en gel pour blattes peuvent changer la donne pour de nombreuses personnes, en particulier pour celles qui n’ont utilisé que des bombes ou des sprays.

Le gel contient une infime dose de poison mélangée à un puissant attractif. Après avoir mangé le gel, le cafard mourra lentement, après quoi son corps sera consommé par d’autres cafards. Le poison tuera ces cafards aussi, et peut tuer encore plus de cafards à mesure que le poison est à nouveau transmis, entraînant ainsi un effet boule de neige.

Les appâts en gel sont si efficaces qu’ils peuvent parfois anéantir toute une colonie de blattes ou, au minimum, la réduire considérablement.

Vous trouverez des appâts en gel vendus sous deux formes : dans des «stations d’appât» en plastique jetables et des applicateurs de type seringue. Bien que vous puissiez trouver les produits de station d’appât plus pratiques, les seringues permettent un meilleur contrôle et sont plus efficaces.

Un seul paquet d’appâts en gel traitera complètement la plupart des maisons, et il devrait en rester suffisamment pour les traitements de suivi si vous en avez besoin.

Pour en savoir plus sur l’achat et l’utilisation d’appâts en gel pour blattes, cliquez ici.

Étape 3 : Achetez une poudre insecticide et un pulvérisateur de poudre manuel

Là où l’appât en gel frappe les cafards dans leur besoin de manger, la poudre insecticide les frappe dans leur besoin de se nourrir, d’éviter les prédateurs et de rechercher des partenaires. Autrement dit, cela les tue lorsqu’ils rampent.

Les poudres insecticides sont de fines poudres appliquées sur les surfaces traversées par les cafards. La poudre se fixe sur leurs pattes et leur corps, puis pénètre lentement et détruit leurs coquilles protectrices, les tuant finalement.

Pour appliquer correctement les «poussières», vous aurez besoin d’un outil simple appelé «pulvérisateur de poudre manuel» (ou pulvérisateur de poudre), qui répartit la poudre en une fine couche contrôlée. Si vous prévoyez d’appliquer beaucoup de poudre, les pulvérisateurs de poudre haut de gamme font un meilleur travail. Mais pour la plupart des gens, un modèle moins cher (environ 10 €) fera généralement l’affaire.

Pour en savoir plus sur l’achat et l’utilisation de la poussière insecticide, cliquez ici.

Passer à l’action

Étape 1 : nettoyage

Le nettoyage de la maison peut ne pas sembler être une méthode de désinsectisation, mais c’est l’une des étapes les plus importantes.

Les cafards qui se trouvent dans votre maison peuvent survivre même avec les plus petits morceaux de nourriture, donc lorsque vous aspirez des miettes ou essuyez des éclaboussures, vous les privez d’un repas. Ils laissent également des traces de phéromones pour la communication, donc lorsque vous essuyez ou frottez les surfaces, vous les privez des signaux qu’ils utilisent pour s’accoupler et localiser la nourriture.

Le nettoyage prépare également votre maison aux produits antiparasitaires que vous allez utiliser. Il laisse les cafards plus affamés et donc davantage susceptibles de se tourner vers vos appâts, et élimine les odeurs qui pourraient masquer celles des attractifs dans vos pièges.

Passer l’aspirateur

La première étape consiste à sortir votre aspirateur et à nettoyer votre maison en profondeur. Passez l’aspirateur sur toutes les surfaces habituelles, mais insistez sur les tapis, allez plus profondément dans les fissures des planchers de bois massif et dans les espaces que vous pourriez sauter autrement – sous et entre les coussins de canapé, le dessous des meubles et le dessus des lampes, des bibliothèques et des cadres.

Passez l’aspirateur non seulement sous les objets, mais également sur les surfaces en hauteur. Utilisez les accessoires de votre aspirateur à bon escient, en particulier la petite brosse rigide fournie avec la plupart des aspirateurs, et (une arme de cafard féroce s’il y en a jamais eu une) le suceur plat que vous pouvez utiliser pour aspirer de minuscules vides.

Soyez particulièrement minutieux dans les cuisines et les salles de bains où les cafards ont tendance à proliférer, et si vous voyez des excréments ou des poches d’œufs, aspirez-les, en vous rappelant plus tard de jeter votre sac d’aspirateur dans un sac à ordures scellé.

Désencombrer

La suite ? Désencombrez. Et améliorez l’organisation de votre maison si besoin.

Les cafards domestiques adorent le désordre, et un espace désorganisé crée d’innombrables cachettes où ils peuvent se sentir protégés et pondre leurs œufs. Parcourez votre maison pièce par pièce avec un sac poubelle avec la volonté de jeter les choses dont vous n’avez pas besoin. Soyez particulièrement impitoyable avec les papiers, les magazines ou tout ce qui est fait de carton, en particulier les boîtes en carton.

Frotter et nettoyer en profondeur

Enfin, sortez un balai-éponge, des éponges et un seau de lavage et commencez à frotter les surfaces que les cafards auraient pu toucher. Évitez les nettoyants agressifs ou malodorants pendant cette étape – ils pourraient interférer avec les produits antiparasitaires que vous êtes sur le point d’utiliser.

Ensuite, nettoyez votre maison aussi minutieusement que possible. Si vous êtes comme beaucoup de gens, vous vous sentirez bien, comme si vous vous réappropriez votre maison.

Pour obtenir des conseils de nettoyage plus approfondis, consultez la section Prévention des cafards grâce à l’assainissement.

Étape 2 : Placez vos pièges collants

Il n’y a pas de règles précises pour placer des pièges collants, mais les agents de désinsectisation commencent presque toujours par certains endroits où la probabilité de circulation des cafards est forte : les armoires de cuisine, l’espace derrière le réfrigérateur et sous chaque évier.

Si vous utilisez vos pièges pour la surveillance, vous voudrez marquer chaque piège avec son emplacement avant de le poser. Ensuite, vérifiez tous vos pièges tous les quelques jours environ (plus si vous avez une maison gravement infestée de cafards).

Quand au moins un de vos pièges a commencé à se remplir, comparez-le avec les autres et notez les chiffres à chaque emplacement.

Vous consacrerez votre temps et vos produits sur ces zones au cours des deux prochaines étapes.

Étape 3 : appliquez des gouttes d’appât en gel

En sachant exactement où est le pire problème (grâce à la surveillance), vous pouvez commencer à appliquer votre appât en gel pour blattes.

Vous l’appliquerez par petites touches dans des endroits isolés, dans les coins et recoins, les crevasses et les fissures. Résistez à l’envie de laisser de grosses boules ou d’appliquer sur de longues traînées comme du calfeutrage. Des tampons de la taille d’un pois feront l’affaire.

Si vous le faites comme le font les professionnels – en petites quantités, bien espacés, dans des endroits que seul un cafard pourrait visiter – personne ne les verra jamais. Et vos animaux ne sauront même pas qu’ils sont là.

Étape 4 : Ajoutez un peu de poudre insecticide

Ensuite, il est temps de déposer la poudre.

En utilisant votre chiffon à main, déposez de la poudre dans les endroits que vous ne pouvez pas atteindre avec un appât en gel – dans les crevasses profondes, les vides et les trous. Juste quelques doses de votre pulvérisateur de poudre couvriront les surfaces profondément à l’intérieur des murs et des planchers, où la poudre peut faire effet pendant des années.

Comme pour les appâts en gel, les poudres doivent être appliquées avec une approche suivant le fameux adage «le mieux est l’ennemi du bien». Une couche super fine fera le travail, et les cafards peuvent en fait l’éviter lorsque vous en utilisez trop.

De plus, ne prévoyez pas d’appliquer de la poudre partout. Une petite quantité de poudre à l’intérieur de votre ordinateur portable peut sembler une bonne idée, mais la chaleur qu’il emprisonne perturbera votre système pendant des années.

Étape 5 : Attendez, regardez et surveillez

La dernière étape – la surveillance – est la partie la plus facile, car vos produits font tout le travail. Votre travail consiste simplement à les laisser faire et à constater une diminution des cafards dans votre maison jusqu’à leur disparition. Pendant ce temps, il y a certaines choses que vous devriez et ne devriez pas faire :

Ce qu’il faut faire :

  • Vérifiez vos appâts chaque semaine environ pour vous assurer que les cafards les mangent. Si ce n’est pas le cas, vous devez peut-être les poser à un autre endroit. C’est également une bonne idée de retirer les anciens appâts toutes les deux semaines et de les remplacer par un nouveau lot.
  • Vérifiez les zones où vous avez déposé la poudre de temps en temps pour déceler l’humidité. Si vous avez déposé de la poudre près d’un tuyau qui goutte ou à l’intérieur d’un sous-sol qui a ensuite été inondé, l’eau transformera votre poussière en amas détrempés qui ne fonctionnent plus et doivent être réappliqués.
  • Remplacez les pièges collants lorsqu’ils sont pleins. Les pièges se rempliront au point qu’il n’y aura plus de zone collante pour piéger les insectes. Lorsque cela se produit, les cafards vivants utiliseront les morts comme source de nourriture, mettant à mal une partie de votre objectif de l’étape 4.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Utiliser tout autre produit tueur de cafards (comme des sprays) à proximité de vos appâts, poudres et pièges. Ils pourraient diminuer leur efficacité ou même éloigner les cafards.
  • Jeter les cafards morts que vous commencez à trouver. Si l’appât en gel est ce qui les a tués, vous voudrez qu’ils soient là pour que d’autres cafards s’en nourrissent, recevant également une dose de poison. Bien sûr, il n’y a aucune raison de les contempler pendant des jours, alors vous pouvez les mettre dans un lieu où ils ne seront pas visibles.

Étape 6 : Quand les choses ne fonctionnent pas

D’accord, alors avançons rapidement quelques semaines après avoir appliqué votre appât et votre poussière. Les cafards domestiques ont été considérablement réduits ou ont complètement disparu… n’est-ce pas ?


Si vous êtes arrivé à ce point et que vous avez toujours un problème de cafard dans votre maison, il y a un certain nombre de choses que vous devriez faire.

  • Tout d’abord, vous devez vous assurer que vos appâts sont consommés (voir ci-dessus). Sinon, et si vous êtes sûr qu’il y a une activité de cafards à proximité, cela peut signifier que les cafards n’aiment pas l’appât que vous avez choisi ou qu’ils ont appris à l’éviter d’une manière ou d’une autre, et vous devrez essayer une autre marque.
  • Ensuite, vous devrez peut-être utiliser une poudre différente. Si vous avez opté pour le borax, l’acide borique ou la terre de diatomée parce qu’ils sont naturels, vous voudrez peut-être les remplacer par une poudre commerciale, éventuellement une alternative artificielle, mais qui peut s’avérer plus sûre et plus efficace.
  • Vous pouvez également ajouter un quatrième produit de traitement des cafards à votre attaque, un régulateur de croissance des insectes (un RCI, IGR en anglais), qui interrompt le cycle de reproduction du cafard domestique, portant un coup à long terme à la colonie. Un RCI est parfois le produit décisif pour traiter une infestation plus intégrée, et ils sont simples à utiliser.

Étape 7 : Empêcher les cafards de revenir dans votre maison

Une fois les cafards de votre maison éliminés, comment les empêcher de revenir ?

La lutte contre les blattes à la maison – à long terme, dépend vraiment de la prévention. Et il y a deux types de mesures de prévention que vous

devriez prendre : Des mesures préventives générales qui s’appliquent à tous les cafards. Et des mesures préventives spéciales s’appliquent aux grandes espèces ou aux petites espèces.

Pour empêcher tous les cafards de revenir

Étant donné que les cafards en quête d’un espace à infester recherchent également de la nourriture, vous pouvez rendre votre maison moins susceptible de constituer une cible pour eux en effectuant un nettoyage régulier, en éliminant ces délicieuses miettes et taches de graisse au fur et à mesure qu’elles apparaissent.

Pensez également à remplacer vos conteneurs à ordures par des conteneurs qui ont des couvercles hermétiques, sortez souvent les déchets et commencez à sceller les aliments dans des conteneurs hermétiques avec des parois épaisses que les cafards ne peuvent pas ronger.

Vous devez également rechercher d’éventuelles sources d’eau. La blatte rayée n’a pas besoin de beaucoup d’eau, contrairement à toutes les autres. Faites de la recherche et de l’élimination de toutes les gouttes, fuites ou flaques d’eau dont un cafard pourrait boire, y compris la condensation, une mission personnelle.

Maintenant, passons à quelques approches spécifiques.

Pour éviter le retour des gros cafards en particulier

Étant donné que les grands cafards de maison (blattes américaines, orientales) sont principalement des créatures d’extérieur, vous devrez les sceller littéralement hors de votre maison, y compris vos murs, vos fondations et vos drains.

  • Pensez à acheter un ensemble de couvercles de drain. Les cafards dans les fosses septiques à domicile (et les égouts de la ville) sont non seulement courants, mais mobiles, et oui, ils grimperont dans vos tuyaux lorsque les conditions le permettront. Les couvercles de drain sont une solution peu coûteuse contre cela, et empêchent les cafards déjà à l’intérieur de votre maison de pénétrer dans les égouts pour boire un coup chez vous.
  • Investissez dans un tube de calfeutrage, un treillis d’acier ou de cuivre et une boîte de mousse expansive pour dissuader les gros cafards. Dans la structure de la maison – murs extérieurs et fondations – les cafards trouveront tous les trous, fissures et interstices qui se sont ouverts au fil du temps et s’y glisseront. Recherchez également des espaces dans le revêtement et des joints qui se détériorent autour des cadres de fenêtres et des portes.
  • Si beaucoup de cafards arrivent de l’extérieur, pensez à ajouter une autre technique – un traitement périmétrique aux étapes 1, 2 et 3 ci-dessus. Avec cette méthode, vous appliquerez un spray résistant aux intempéries sur les fondations de votre maison, et éventuellement un appât granulaire à proximité.
Pour éviter les petits cafards

Contrairement à leurs grands cousins, les petits cafards n’entrent généralement pas par les murs extérieurs. Au lieu de cela, ils choisissent des modes d’entrée plus sournois qui en disent long sur combien ils aiment être autour de nous.

Vous habitez un appartement ? Votre problème de cafards a peut-être commencé dans l’unité de votre voisin et s’est propagé au vôtre à travers les murs. Vous devez empêcher que cela ne se reproduise, alors sortez votre pistolet à calfeutrer et commencez à sceller toutes les fissures et crevasses que vous trouvez, en soufflant un peu de poussière à l’intérieur pour les cafards qui arrivent aussi loin.

Ensuite, il y a les façons dont nous apportons inconsciemment des cafards nous-mêmes. Les blattes germaniques et les blattes rayées sont des passagers clandestins, si petits que vous ne les remarquerez peut-être pas dans les boîtes, les sacs et les colis que vous emportez régulièrement chez vous.

  • Si vous pensez que votre épicier préféré ou votre restaurant à emporter pourrait avoir un problème de parasites, inspectez vos sacs avant de les poser à l’intérieur.
  • Si vous aimez les friperies et les ventes de garage, sachez que les cafards les aiment aussi et qu’ils pourraient se cacher dans pratiquement tout ce que quelqu’un d’autre a possédé – meubles, vêtements, appareils électroniques ou électroménagers.
  • Coffrets gratuits ou remisés ? Pensez d’abord à ces bonnes affaires. Elles peuvent contenir des surprises indésirables.

Conclusion

Les cafards domestiques sont des nuisibles pernicieux qui causent des problèmes dans les foyers du monde entier. Ne les laissez pas tirer le meilleur parti de vous et ne laissez pas un problème de cafard s’aggraver dans votre maison !


Commencez dès maintenant par l’étape 1 de ce guide et continuez à explorer le site pour encore plus de conseils (essayez ces recettes faciles pour une maison sans cafards) pour vous débarrasser rapidement des cafards !

Vous pouvez le faire !

Questions fréquemment posées

Que mangent les cafards domestiques ?

Les cafards domestiques mangent à peu près tout: des restes de nourriture, des éclaboussures de graisse, des ordures, des eaux usées, des reliures de livres et même du papier peint. Qu’il s’agisse d’une assiette de biscuits sur le comptoir ou d’un sac de riz en vrac dans le garde-manger, ils rechercheront toutes les sources de nourriture que vous proposez.

Les cafards domestiques mordent-ils ?

Les cafards ne mordent presque jamais les humains. Nous sommes de grands prédateurs effrayants pour eux et ils fuiront presque toujours rapidement lorsqu’ils seront pris au dépourvu. Cela dit, les piqûres de cafards sont comme les autres piqûres d’insectes et peuvent provoquer un gonflement et des réactions allergiques. Si vous êtes mordu par un cafard, nettoyez la zone, appliquez un pansement et gardez un œil dessus pendant quelques jours.

Les cafards de maison volent-ils ?

Les cafards de maison volent occasionnellement, mais vous les verrez généralement ramper sur leurs six pattes épineuses. S’ils sont menacés, ils pourraient voler en lieu sûr. Ils n’utiliseront leurs ailes que rarement pour atteindre la nourriture. Les cafards rayés peuvent voler dans les armoires supérieures ou dans un évent pour s’abriter.

Sources

2019 State of the Cockroach Control Market (2019) Zoecon/Central Life Sciences.Picard, Caroline and Amanda Garrity (2020) Pest Experts Share How You Can Get Rid of Roaches in 5 Easy Steps. Good Housekeeping. Retrieved from https://www.goodhousekeeping.com/home/a47840/how-to-get-rid-of-roaches/Why do I have cockroaches in my home ? (2016) National Pesticide Information Center. Retrieved from http://npic.orst.edu/faq/roach.htmlPotter, Michael F. (2018) Cockroach Elimination in Homes and Apartments. University of Kentucky Entomology. Retrieved from https://entomology.ca.uky.edu/ef614

Autres Guides Sur Les Punaises De Lit

Vous avez envie d’avoir plus d’informations sur les punaises de lit ? Consultez nos autres guides détaillés pour vous aider à faire face à vos problèmes de parasites.

+33663996241AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentation AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentationIl est relativement facile de savoir si vous avez une infestation de punaises de lit. Elles laissent derrière elles leurs excréments et leurs peaux de mue. Comme les autres insectes parasites, les punaises de lit doivent muer.La mue de l’exosquelette des punaises de lit se produit parce qu’elles deviennent trop grandes pour […]
+33663996241AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentation AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentationIl y a du vrai dans le dicton «connais ton ennemi». Plus vous en saurez sur les punaises de lit, leur comportement et leur vie, plus il sera facile de les éradiquer.Les punaises de lit connaissent trois étapes principales durant leur croissance : œuf, nymphe et adulte. Les œufs mettent 6 à […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *