8 types de cafards avec photos : un guide d’identification des blattes

Trouver ne serait-ce qu’un seul cafard dans votre maison peut être synonyme de situation grave. Si vous en avez découvert un, vous devez riposter rapidement, en commençant par la première étape cruciale : l’identification.

Dans ce petit guide, vous découvrirez 8 types de cafards (avec des images pour une identification facile) susceptibles d’avoir envahi votre maison – étape n ° 1 de votre plan de bataille contre les cafards.

Prêt ? Mettons-nous au travail.

Les différents types de cafards

Blattes germaniques

À propos :

La blatte germanique, Blattella germanica, est le cafard nuisible le plus commun que les gens trouvent dans leurs maisons dans le monde. Il préfère les maisons et les bâtiments à tout autre habitat et se reproduit plus rapidement que les autres espèces de blattes. Sa présence est particulièrement problématique dans les appartements et autres types d’espaces de vie partagés.

Bien que ces cafards aient des ailes, ils ne volent pas; au lieu de cela, ils utilisent leurs ailes pour planer. Les blattes germaniques sont dangereuses lorsqu’elles se trouvent dans les maisons car elles peuvent propager des maladies en contaminant les aliments et les surfaces de cuisson. De plus, elles muent périodiquement et laissent derrière elles des poches d’œufs qui peuvent provoquer des crises d’asthme et déclencher des allergies.

Apparence :

Les blattes germaniques sont relativement petites – environ 1.2 cm de long. Une blatte germanique adulte est un cafard jaune à brun clair et a deux bandes sombres qui descendent le long de son thorax (la partie médiane de son corps). Une blatte juvénile (appelé nymphe), par contre, est plus petite, de couleur plus foncée et a une bande de couleur beige sur le dos.

Répartition géographique

Les blattes germaniques vivent dans de nombreux environnements à travers le monde. Elles peuvent vivre à l’extérieur sous les tropiques, mais préfèrent trouver un abri dans les maisons des gens dans des climats plus frais. C’est le type de cafards le plus répandu en France.

Mode d’entrée

Souvent, les blattes germaniques sont accidentellement introduites dans les maisons sur des meubles ou dans des sacs d’épicerie, des boîtes livrées et des cartons de boissons. Dans les immeubles d’habitation, ils peuvent ramper à travers des tuyaux et des conduits communs pour infester des unités supplémentaires et devenir rapidement un problème répandu.

Emplacements préférés

Vous trouverez probablement des blattes germaniques dans votre cuisine, votre salle de bain ou tout autre endroit où la nourriture est stockée ou préparée. Elles aiment particulièrement les zones humides avec des températures comprises entre 20 et 25°C.

Ces cafards peuvent se faufiler dans les fissures et les crevasses pour se cacher près de la nourriture, de l’eau et des sources de chaleur. Si leur population devient trop importante, vous pourriez commencer à les trouver dans d’autres parties de votre maison, y compris les chambres et les placards.

Habitudes et reproduction

Les blattes germaniques mangent une variété d’articles ménagers, y compris des reliures de livres, des miettes, du savon, du dentifrice et d’autres articles récupérés.

Les blattes allemandes femelles pondent des poches d’œufs, appelées oothèques, pouvant contenir de 30 à 40 œufs chacune. Elles produisent ces poches d’œufs toutes les quelques semaines (plus souvent par temps chaud). En moyenne, une blatte germanique pond entre 4 et 8 oothèques au cours de sa vie.

Cependant, ne vous attendez pas à trouver ces poches d’œufs facilement : les femelles les transportent jusqu’à 1 à 2 jours avant leur éclosion. Parfois, une femelle estime mal et les œufs éclosent alors qu’elle porte toujours l’oothèque.

Une seule blatte germanique peut être responsable de la naissance de plus de 30 000 bébés blattes en un an. En règle générale, les nymphes arrivent à maturité en 40 et 125 jours. Bien que toutes ne survivront pas à l’âge adulte, les cycles rapides de croissance et de reproduction de ces blattes peuvent entraîner une croissance et une propagation rapides des infestations. Contrôler les infestations de façon appropriée est extrêmement important.

Blattes américaines

À propos

La blatte américaine, Periplaneta americana, (également connue sous le nom de cafard d’égout) est également assez couramment présente dans les maisons et les appartements. Cependant, cette espèce de cafards préfère l’extérieur et est moins susceptible d’infester les espaces de vie que les blattes germaniques. Comme les blattes germaniques, la blatte américaine peut propager des maladies et déclencher des allergies et de l’asthme. Ces cafards se déplacent rapidement mais n’utilisent pas souvent leurs ailes pour voler.

Apparence

Mesurant jusqu’à 5 cm de long, les blattes américaines sont les plus gros cafards communs. Leur couleur est brun rougeâtre, avec une bande jaune clair soulignant leur thorax. Il est facile de faire la différence entre les adultes et les nymphes, car les adultes sont plus gros et ont des ailes, tandis que les nymphes n’en ont pas.

Répartition géographique

Malgré leur nom, les blattes américaines sont originaires des tropiques africains. Aujourd’hui, elle est présente dans les Pyrénées-Orientales, l’Hérault, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes et l’Ain. On la trouve également dans les DOM TOM: en Nouvelle-Calédonie, à la Réunion, à Mayotte, à la Guyane Française, à la Martinique, à Saint-Barthélemy, à Saint-Pierre-et-Miquelon, à l’Île Clipperton, en Polynésie française et à Wallis-et-Futuna. 

Mode d’entrée

Les blattes américaines pénètrent généralement dans les maisons par la tuyauterie des égouts ou des endroits similaires. Elles peuvent ramper à travers de petits espaces autour des fenêtres, des portes ou des évents pour trouver un abri. Elles peuvent également entrer dans les maisons en tant que passagers clandestins dans des tas de bois de chauffage.

Emplacements préférés

Les blattes américaines vivent souvent dans les égouts, les drains pluviaux, les tunnels à vapeur, les compteurs d’eau, les jardins, les poubelles et les installations d’élevage d’animaux. Elles aiment la chaleur et l’humidité, en particulier les températures supérieures à 28°C. À l’intérieur, elles se cachent dans les buanderies, les chaufferies, les salles de bains et les cuisines. Bien qu’elles s’infiltrent parfois dans les maisons, il est plus courant de trouver des infestations dans les épiceries et les restaurants.

Habitudes et reproduction

Les blattes américaines femelles portent leurs oothèques pendant environ 6 jours avant de les attacher à la surface interne d’une fissure ou d’une crevasse. Chaque oothèque contient environ 12 à 16 œufs, qui peuvent ne pas éclore pendant 2 mois ou plus. En une seule année, une femelle peut être à l’origine de 800 cafards.

Les nymphes mûrissent plus lentement que celles des autres espèces de cafards, mettant entre 65 et 400 jours.

Les blattes américaines préfèrent un régime à base de matière organique en décomposition, mais mangent également à peu près tout, y compris les miettes et les restes de ménage. À l’extérieur, elles se nourrissent de feuilles, de bois, de champignons, d’algues et d’insectes plus petits.

Les blattes américaines ont un nid souvent caché à l’extérieur de la zone traitée leur permettant de pénétrer dans les maisons par des passages cachés ou des crevasses. Elle voyage essentiellement de façon horizontale, montant rarement dans les étages en France métropolitaine (au plus au 1er étage). En France métropolitaine, il est particulièrement rare de retrouver une blatte américaine au-delà du rez-de-chaussée. 

Blattes orientales

À propos

La blatte orientale, Blatta orientalis, est un ravageur dangereux qui vit principalement à l’extérieur. Elles sont davantage présentes dans les maisons qui ont beaucoup de végétation autour. Elles ne se déplacent pas aussi vite que d’autres types de cafards et ne volent pas. Incapables de grimper sur des surfaces verticales lisses, elles se retrouvent souvent piégées dans les éviers et les baignoires.

Les blattes orientales sont encore plus désagréables que les autres espèces de blattes en raison de leur régime alimentaire : ordures, excréments et matières végétales et animales en décomposition.

Elles dégagent également une odeur nauséabonde. Elles passent beaucoup de temps à ramper sur les matières fécales, les objets en décomposition et d’autres matières chargées de bactéries à la recherche de nourriture (ce qui les rend potentiellement plus dangereuses que les autres types de blattes). Ces cafards contamineront les aliments, les zones de préparation des aliments et les ustensiles simplement en passant dessus. Heureusement, leur odeur est suffisamment forte pour vous avertir que votre nourriture a été contaminée.

Apparence

Les blattes orientales sont plus grosses que les blattes germaniques mais plus petites que les blattes américaines, mesurant environ 2.5 cm de long. Elles sont brillantes et de couleur brun foncé à noire. Alors que les mâles et les femelles possèdent des ailes, les ailes des blattes orientales femelles sont rudimentaires. Les ailes des mâles, quant à elles, sont environ 25% plus courtes que leur corps. Les nymphes ressemblent à de petites femelles sans ailes.

Répartition géographique

La blatte orientale vit dans les zones côtières du monde entier. En France, en plus d’être présente en Guadeloupe, elle est particulièrement problématique dans le Sud de la métropole (Haute-Garonne, Ariège, Pyrénées-Orientales, l’Hérault, le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Var, Les Alpes-Maritimes, la Drôme), à l’Est (Savoie et Moselle), au Centre-Est (Rhône), au Sud de la Corse et en Seine-Saint-Denis. Il est également probable qu’elles soient présentes dans le Vaucluse, la Creuse, l’Orne et les Côtes-d’Armor.

Mode d’entrée

Les blattes orientales pénètrent généralement dans les maisons par les interstices autour des fenêtres, des portes et des évents. Certaines entrent par des tuyaux d’égout ou des drains qui traversent les murs vers l’extérieur. Elles peuvent également pénétrer par le biais de bois de chauffage provenant d’un tas de bois dans lequel elles ont vécu.

Emplacements préférés

Les blattes orientales se trouvent souvent dans des endroits frais (en dessous de 30°C), humides et sombres, y compris les tas de bois, les poubelles, les garages et les sous-sols. Elles vivent également dans le lierre et le couvre-sol, à l’intérieur des boîtes de compteurs et dans les égouts et les drains. Ces cafards sont résistants et peuvent très bien survivre à des températures plus fraîches.

À l’intérieur, vous pouvez trouver des blattes orientales dans les armoires d’évier (surtout si les tuyaux fuient), sous les appareils électroménagers et à l’intérieur des planchers.

Habitudes et reproduction

Pendant la journée, elles ont tendance à rester à l’extérieur, entrant parfois dans les maisons la nuit pour se nourrir.

Les blattes orientales se développent lentement – parfois, il faut plus de deux ans pour qu’une nymphe atteigne l’âge adulte. Cependant, elles ne vivent que 180 jours environ. Les femelles portent leur oothèque pendant environ un jour avant de la déposer dans des débris ou de la nourriture. Une oothèque de blatte orientale contient environ 16 œufs. Au total, une femelle peut produire jusqu’à huit poches d’œufs et être à l’origine de jusqu’à 200 nouveaux cafards par an.

Blattes rayées

À propos

Les blattes rayées, Supella longipalpa, préfère les espaces intérieurs, mais est moins commune que la blatte germanique. Alors que les femelles ne peuvent pas voler, les mâles s’éloignent parfois des perturbations en volant (bien qu’ils soient plus susceptibles de sauter).

Les blattes rayées ont un régime alimentaire varié, consommant des déchets ainsi que de la nourriture humaine. Ce sont des ravageurs dangereux à l’intérieur des maisons, car ils sont susceptibles de propager des bactéries et d’autres contaminants dans les zones de préparation des aliments. Elles laissent également derrière elles de vieilles peaux et des œufs qui peuvent déclencher des allergies et des crises d’asthme.

Apparence

Les blattes rayées ont un corps étroit. Elles mesurent environ 1.25 cm de long (les mâles adultes sont plus longs que les femelles) et ont des bandes marron clair ou jaunes sur l’abdomen, les ailes et les côtés du thorax. Les mâles et les femelles sont de couleurs différentes : les mâles semblent être dorés tandis que les femelles sont d’un brun plus foncé.

Les ailes des mâles sont plus longues que leur corps, tandis que les ailes des femelles ne couvrent qu’une partie de l’abdomen. Les nymphes sont plus petites et ont deux bandes horizontales claires sur leur corps.

Répartition géographique

La blatte rayée se trouve dans les Pyrénées Atlantiques, dans l’Hérault, en Gironde, en Savoie, le Haut-Rhin et probablement en Dordogne. Elle est également présente dans les DOM TOM en Nouvelle-Calédonie, en Martinique et à Saint-Barthélemy. Probablement originaire d’Afrique, la blatte rayée pourrait avoir été importée aux États-Unis depuis Cuba pour finalement se propager en Europe, et notamment en France.

Mode d’entrée

Comme les blattes germaniques, les blattes rayées pénètrent généralement dans les maisons par le biais de meubles, de sacs d’épicerie, de boîtes de nourriture et d’électronique. Elles peuvent se déplacer entre les appartements via des conduits et des tuyauteries partagés et peuvent rapidement devenir un problème sérieux dans les immeubles d’habitation.

Emplacements préférés

Vous êtes plus susceptible de rencontrer des blattes rayées dans des endroits chauds (environ 27°C), secs, abrités et plus hauts, souvent hors de portée. Vous devriez inspecter autour des appareils électriques (souvent dans les cuisines), sous les endroits encombrés, derrière les décorations murales et dans les pieds creux des meubles.

Les blattes rayées vivent le plus souvent dans des maisons dépourvues de climatisation. Elles sont également souvent une nuisance dans les bureaux ou les endroits où beaucoup de papier est stocké.

Habitudes et reproduction

Les blattes rayées et les blattes germaniques ne font pas bon ménage; elles ne partagent généralement pas d’habitats. Les blattes rayées sont nocturnes et ne semblent pas se soucier de ce qu’elles mangent, consommant une grande variété de matériaux, de la nourriture humaine, des ordures, des tissus (y compris les vêtements et les rideaux), de la colle et même du papier peint.

Les oothèques de blattes rayées contiennent entre 13 et 18 œufs chacune. Les femelles les portent pendant environ un jour à un jour et demi, puis les fixent aux plafonds (souvent dans des placards) ou sous les meubles. Les oothèques restent ensuite en place environ 50 jours jusqu’à ce que les œufs éclosent.

Les blattes rayées ont une durée de vie moyenne de 13 à 45 semaines. Une seule femelle produira environ 14 oothèques au cours de sa vie, chacune contenant environ 13 œufs.

Blattes des bois

À propos

Il existe 12 espèces de blatte des bois (Parcoblatta), dont la blatte des bois de Pennsylvanie, la blatte des bois de Virginie, la blatte des bois de Boll et la large blatte des bois. Toutes prospèrent dans les forêts humides, mais peuvent également être trouvées dans les maisons à l’occasion. Les maisons situées près des forêts sont particulièrement menacées au printemps et en été. Comme elles se nourrissent de bois mort et d’autres matériaux, ces cafards sont parfois amenés à l’intérieur avec du bois de chauffage. Cependant, elles ne peuvent pas survivre longtemps à l’intérieur.

Les blattes des bois sont différentes des autres races de blattes par leur attirance pour la lumière. Seuls les mâles peuvent voler sur de courtes distances. Comme d’autres types de cafards, les blattes des bois peuvent contaminer les aliments et déclencher des allergies et de l’asthme.

Apparence

Les blattes des bois mesurent environ 2.5 cm de long et sont brunes. Les bords des ailes de certaines blattes des bois sont blancs. Les ailes des femelles sont plus courtes que celles des mâles – seulement environ 1.25 cm de long. Les nymphes, plus petites que les adultes, n’ont pas du tout d’ailes.

Répartition géographique

Originaire d’Amérique du Nord, la blatte des bois se trouve dans une grande partie des États-Unis, bien qu’elle soit moins susceptible de se trouver dans la partie centrale du pays. Elle vit également au Canada et au Mexique.

Mode d’entrée

Les blattes des bois s’infiltrent dans les maisons par les interstices autour des fenêtres, des portes et des évents au printemps et en été. Pendant les mois les plus froids, elles font du stop sur du bois de chauffage. Il est important de toujours vérifier votre bois de chauffage pour rechercher la présence éventuelle d’œufs de cafards avant de l’apporter dans votre maison.

Emplacements préférés

Les blattes des bois se trouvent le plus souvent dans les tas de bois et sous l’écorce des bûches tombées et des arbres morts. Parfois, elles se rassemblent près des maisons dans les gouttières et les vides sanitaires.

Habitudes et reproduction

Le régime alimentaire des blattes des bois se compose principalement de matière organique en décomposition.

Les femelles déposent leurs oothèques sous l’écorce des arbres morts et des branches tombées. Les œufs éclosent environ un mois plus tard. Les blattes des bois ne vivent généralement que quelques mois.

Cafards brun fumé

À propos

Le cafard brun fumé, Periplaneta fulginosa, est très sensible à la déshydratation et doit vivre à proximité d’une source d’eau fiable. C’est une créature nocturne et s’envolera si elle est dérangée. Comme la blatte des bois, les cafards bruns fumés sont attirés par la lumière.

Apparence

Les cafards bruns fumés sont relativement gros – environ 4 cm de long. Ils sont de couleur brun foncé à acajou avec un thorax presque noir. Vous pouvez les distinguer de certains autres types de cafards en regardant leurs ailes, qui sont plus longues que leur corps.

Répartition géographique

Le cafard brun fumé se trouve au Japon, dans le sud-est des États-Unis et en Australie.

Mode d’entrée

Les cafards bruns fumés grimpent généralement dans les maisons par les évents et la plomberie, en particulier là où la végétation touche la maison.

Emplacements préférés

Étant un type de cafard d’extérieur, le cafard brun fumé préfère traîner dans les gouttières, les jardinières et les tas de bois. Il vit également sous les bardeaux et les parements, à l’intérieur des boîtes de compteurs d’eau, dans les garages et parmi les arbres, les arbustes et autres végétaux. Parfois, ils vivent même dans les égouts. C’est rare, mais ces cafards pénètrent parfois dans les maisons. Ensuite, on les trouve généralement dans les greniers.

Habitudes et reproduction

Les femelles portent leurs oothèques pendant une journée avant de les déposer. Il faut environ 45 jours pour que la vingtaine de nymphes éclosent.

Cafard australien

À propos

Le cafard australien, Periplaneta australasiae, est une espèce de blattes qui vit généralement à l’extérieur, mais qui envahit parfois les maisons. Il est grand et a de longues ailes qui lui permettent de voler sur de courtes distances. En raison de son appétit pour les choses mortes et en décomposition, il peut ramasser des bactéries et contaminer vos comptoirs et vos aliments s’il pénètre à l’intérieur.

Apparence

Les cafards australiens sont de taille similaire aux blattes américaines. Vous pouvez les distinguer en recherchant le motif distinctif en forme d’anneau bronzé sur le dos d’un cafard australien, juste en dessous de sa tête.

Ces cafards atteignent environ 3 cm de long. Il s’agit de l’un des plus gros insectes que vous êtes susceptible de trouver dans votre maison. N’ayez pas peur, ils ne veulent pas vous faire de mal ! Ils passent presque tout leur temps à se cacher.

Répartition géographique

Le cafard australien est présent dans de nombreux pays. Ils construiront des colonies dans des troncs d’arbres, des tas de bois, des conduites d’eau et d’autres zones humides.

Mode d’entrée

Les cafards australiens pénètrent dans les maisons et autres bâtiments par de minuscules trous dans les murs extérieurs et les espaces où un tuyau ou un câblage pénètre. Ils traînent dans le paillis du jardin et les tas de feuilles, donc ils sont déjà près de votre maison. Dès que les températures chuteront, ils chercheront des voies à l’intérieur.

Emplacements préférés

Les cafards australiens vivent principalement à l’extérieur dans des climats chauds. Leurs habitats préférés ont beaucoup d’humidité et des températures élevées. Parfois, ils infestent les serres mais ne constituent pas une menace importante pour les cultures.

Ils rentreront à l’intérieur lorsque les températures seront trop basses à l’extérieur. Vous pourriez les trouver dans les éviers et les baignoires ou cachés dans les armoires et les drains.

Habitudes et reproduction

Les femelles cachent leurs poches d’œufs dans des tas de bois humides et des crevasses près de la nourriture et de l’eau. Les nymphes se développent sur une période de 6 mois à un an. Au fur et à mesure qu’ils grandissent, ils muent perdant au passage leur ancien exosquelette pour le remplacer par un nouveau.

Ils passent par plusieurs étapes de mue avant d’atteindre l’âge adulte. Les cafards australiens adultes vivent six mois. Un seul cafard peut pondre plus de 20 poches d’œufs et produire des centaines de nymphes au cours de sa courte durée de vie.

Cafard asiatique

À propos

Le cafard asiatique, Blattella asahinai, est un peu comme le jumeau secret de la blatte germanique. Ils sont si similaires en apparence que même les professionnels les ont confondus avec des blattes germaniques lorsqu’ils ont été découverts pour la première fois. Parfois, ils se trompent encore à leur sujet !

Apparence

Le cafard australien est un minuscule insecte (un peu plus de 13 mm de long) dont la couleur est principalement brun clair. Il a également une paire de rayures sombres (presque noires) qui traversent le long du dos de sa tête à la pointe de son abdomen. Autour de ces bandes sombres, son corps semble bordé de blanc.

Répartition géographique

Le cafard asiatique est une espèce du sud des États-Unis. Ses plus grandes populations se trouvent en Floride et dans les États environnants. Comme beaucoup de gens qui déménagent dans ces états, il y vit à cause de la chaleur et de l’humidité.

Mode d’entrée

Les cafards asiatiques sont fous de lumières et utilisent leurs ailes puissantes pour voler vers toutes les sources lumineuses à proximité. C’est la raison la plus courante pour laquelle ils entrent dans les maisons. Sinon, ils sont généralement plutôt contents de rester dehors.

Vous pourriez également rencontrer ces cafards dans votre garage ou votre cabanon, car ils peuvent facilement passer à travers l’espace sous une porte de garage ou un trou dans un mur de cabanon.

Emplacements préférés

Les blattes asiatiques vivent principalement à l’extérieur dans du paillis et dans les zones ombragées des pelouses. Comme les autres cafards, elles se nourrissent de matières en décomposition et d’ordures, entre autres. Cela les conduit à évoluer dans des tas de compost et des lieux de verdure encombrés de feuilles ou de paillis humide.

S’ils viennent à l’intérieur, ils voleront vers les lumières et les écrans de télévision. Ils se cachent généralement près des sources de nourriture ou dans les zones les plus humides.

Habitudes et reproduction

Le cafard asiatique se nourrit à peu près de tout, de la nourriture et des déchets aux feuilles en décomposition et autres insectes morts. Une fois que les cafards asiatiques infestent une zone, ils repoussent rapidement toute autre espèce de cafard.

Les blattes asiatiques femelles pondent environ 37 œufs dans chaque poche d’œufs qu’elles produisent. Malgré une durée de vie moyenne de moins de 6 mois, ces cafards parviennent toujours à se reproduire et à se propager rapidement.

Les populations adultes sont les plus importantes à la fin de l’été. Dans certaines parties de la Floride, des centaines de milliers de cafards asiatiques ont été trouvés dans un seul acre.

Conclusion

La première étape de toute stratégie de lutte antiparasitaire consiste à découvrir exactement ce à quoi vous êtes confronté. Ici, nous avons couvert des détails importants sur les huit différents types de cafards que vous êtes le plus susceptible de rencontrer (dont 4 dont la présence est confirmée en France) dans ou autour de votre maison.

Grâce à ces informations, vous serez en mesure d’identifier les types de cafards que vous voyez et de trouver où ils se cachent. Vous saurez également à quel point ils peuvent être dangereux et à quel point le problème est grave. Armé de ces connaissances, vous êtes prêt à vous attaquer de front à votre problème de cafard.

Bonne chance !

Questions fréquemment posées

Combien de types différents de cafards existe-t-il ?

Il existe plus de 4500 types de cafards différents dans le monde.

Quel type de cafards volent ?

Certains cafards volent. D’autres non. Parmi ceux qui volent, il y a une grande différence dans leurs aptitudes de vol. Les cafards asiatiques, bruns fumés, australiens et les blattes des bois sont très doués pour le vol, tandis que les blattes américaines utilisent simplement leurs ailes pour planer.

Quels types de cafards entrent dans votre maison ?

Seule une poignée d’espèces de blattes se retrouvent à l’intérieur de nos maisons et un nombre encore plus petit essaie activement d’y entrer. Alors que les blattes des bois entrent généralement par accident et que les blattes américaines et orientales entrent généralement lorsqu’il y a un changement d’environnement à l’extérieur, les blattes germaniques et les blattes rayées essaieront activement d’infester votre maison.

Quel est le pire genre de cafard ?

Parmi les dizaines de cafards qui vivent en Europe, seuls quelques-uns sont considérés comme dangereux en raison de la saleté dans laquelle ils vivent et de la menace de contamination qu’ils représentent. Les blattes qui présentent le plus grand risque pour la santé humaine sont les espèces germanique, américaine, orientale et rayée.

Sources :

  1. Rust, M.K. and Reierson, D.A. (2007) Cockroaches. Pests of Homes, Structures, People, and Pets. Retrieved from http://ipm.ucanr.edu/PMG/PESTNOTES/pn7467.html
  2. Potter, Michael F. (2018) Cockroach Elimination in Homes and Apartments. Entomology at the University of Kentucky. Retrieved from https://entomology.ca.uky.edu/ef614
  3. Hahn, Jeffrey and Ascerno, Mark. (2018) Cockroaches. University of Minnesota Extension. Retrieved from https://extension.umn.edu/insects-infest-homes/cockroaches.
  4. McLeod, Robin. (2005) Genus Parcoblatta – Wood Cockroaches. BugGuide. Retrieved from https://bugguide.net/node/view/31624
  5. Wood Cockroach (n.d.) Iowa State University Extension and Outreach. Retrieved from https://hortnews.extension.iastate.edu/wood-cockroach
  6. University of Georgia’s Center for Invasive Species and Ecosystem Health (Bugwood Images collection).

Autres Guides Sur Les Punaises De Lit

Vous avez envie d’avoir plus d’informations sur les punaises de lit ? Consultez nos autres guides détaillés pour vous aider à faire face à vos problèmes de parasites.

+33663996241AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentation AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentationIl est relativement facile de savoir si vous avez une infestation de punaises de lit. Elles laissent derrière elles leurs excréments et leurs peaux de mue. Comme les autres insectes parasites, les punaises de lit doivent muer.La mue de l’exosquelette des punaises de lit se produit parce qu’elles deviennent trop grandes pour […]
+33663996241AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentation AccueilGuides Anti-nuisiblesDocumentationIl y a du vrai dans le dicton «connais ton ennemi». Plus vous en saurez sur les punaises de lit, leur comportement et leur vie, plus il sera facile de les éradiquer.Les punaises de lit connaissent trois étapes principales durant leur croissance : œuf, nymphe et adulte. Les œufs mettent 6 à […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *